Le forum des passionnés de l'Armée Francaise, de son histoire, de ses uniformes et coiffures au cours des siècles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  tinypictinypic  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 un contemporain du 1873M

Aller en bas 
AuteurMessage
gendarme
Caporal Chef " C.d.M "
Caporal Chef


Nombre de messages : 41
LOCALISATION : moselle
COLLECTION : reglementaire français

MessageSujet: un contemporain du 1873M   Ven 15 Avr - 17:38:49

Bonjour,
Cela fait environ une éternité que je n'ai pas participer au forum.
Pour me faire pardonner et que je viens de poster cette fiche aussi sur un autre forum(ok ), je voulais vous faire profiter de ce petit travail de présentation d'une arme de ma collection.

Cela ne me fera pas retrouver mes galons mais bon.

Nom: Revolver de marine Modèle 1858 T et 1858NT
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nationalité: France pour la marine uniquement

Par souci de compréhension l'ensemble des photos montre cote à cote un 58 (à crosse losange) et un 58T

Descriptions / caractéristiques:
Revolver à six coups, chambré pour la munition dite « 12 mm » de marine ou 12/70 de marine. La longueur de l’étui fait 20mm alors que la munition du 73 (11/73) classique fait 18mm. La dose de poudre est différente 0.9gr de Poudre noire pour la 12/70 et 0.6 pour la 73 puis 0.9 pour la version de 1890 (11/73/90), ogive identique pour les deux modèles de cartouche. (Et oui il y a un millimètre perdu sur la dénomination de l’œuf, mais c’est bientôt Pâques…….). Cependant les performances de la 12/70 qu’elle soit associée au 58T, 70 ou 73M sont toujours supérieures à la 11/73 voir à la 11/73/90.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Ce revolver est issu de la transformation des modèles 1858 et 1858N, qui chambraient la munition de 12mm de marine à broche et qui, en son temps, fut le premier revolver réglementaire au monde utilisant une cartouche métallique.
La nature de la modification de ce revolver est importante. En effet l’ensemble des pièces constitutives de la platine sont remplacées pour obtenir un fonctionnement en double action. (Ce qui n’était pas le cas auparavant sur les Mle 58 à broche). Ce nouveau mécanisme s’inspire grandement de la platine des Mle 1870 et 1870N de Marine.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le pontet est changé afin de libérer la course nécessaire à la queue de détente, le rempart est percé afin de laissé passer le percuteur du nouveau chien.
La prise de visée qui se faisait précédemment entre un cran de mire du chien (visible à l’armé pour le tireur) et le guidon à boule, est réalisée par un nouveau cran monté à queue d’aronde au tonnerre du canon et un nouveau guidon, plus petit, soudé en bout de canon, en lieux est place de l’ancien.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le barillet est modifié par alésage de chaque chambre afin d’y ménager un drageoir pour le bourrelet de la nouvelle cartouche à percussion centrale et le système d’indexation est modifié. A noté que, du coup, la lumière de passage de la broche de l’ancienne cartouche (quelques peux élargie) sert désormais d’indicateur de chargement.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Enfin tous les révolvers ainsi transformés, reçoivent la modification de 1867, qui n’a pas été « rétroactive » sur les Mle 58. C’elle ci concerne le changement de la baguette d’éjection, maintenant en acier et soudure le long du canon d’un rail de guidage de cette baguette.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Utilisation: Armement de bord des bâtiments de la « Royale », de Aout 1873 à, vraisemblable, mise au rebut par l’adoption et la diffusion du 1873 non modifié M par la marine (extinction des stocks de cartouche 12 mm mle 1870).

Période d'utilisation: 1873 à 1887 (fin de production des 1873 M) 1890 -95 au plus tard (estimation)

Équipement précédent: Revolvers Modèle 1858, 1858N.
Équipement coexistant: Revolvers Mle 1870, 1870N et 1873M
Équipement remplaçant: Revolver Mle 1873M puis Mle 1873

Variantes: La pièce ici présenté est un Mle 1858T, la seule variante connue est le Mle 1858NT, celui –ci ne diffère du premier que par l’utilisation comme arme de base d’un modèle 1858N (crochets de fixation de la bride de poignée et de la calotte, au lieu de vis)

Marquages caractéristiques:
Coté droit du canon : la lettre préfixe de la manufacture d’armes et l’année de fabrication. Dans tous les cas Saint-Etienne et uniquement des revolvers fabriqués initialement en 1858, 1859, 1862, 1864 (à poignée ronde). Variante de marquage :les revolvers 58 fabriqués en 58 et 59 et début 62 sont marqués « MI S » puis l’année
Coté gauche du canon : Poinçons du contrôleur et du fournisseur de l’acier de l’arme initiale.
Ancre apposée sur la calotte. (Dans ce cas deux, que je m’explique par deux appositions due aux deux « vies » successives de ce révolver).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La gravure en cursive de la platine coté droit peut disparaitre (mais pas toujours) : le second Empire en 1873……. De plus la platine étant modifiée en dimensions, un trou d’ axe, au moins, étant bouché et deux autre percés, il ne reste plus grand-chose de cette gravure.
Enfin à l’arrivée sur les bâtiments, le numéro de bord est apposé (ici masqué en partie par votre serviteur, il reste le premier chiffre « 1 ») à différents endroits.
Aucune indication de l’année de modification.

Quantité fabriqué: Inconnue avec exactitude.

La fabrication des Mle 58 entre 1858 et1859 étant de 1145 ex et celle des années 1862 et 1864 étant de 2301 ex Au maximum nous pouvons obtenir un chiffre de 3446 (Vuillemin /Dubessy) qu’il convient de minorer des pertes diverses et variées.

De plus d’après une note du Ministère de la Marine en date du 22/06/1876 et la réponse, du Préfet Maritime à ce courrier en date de juillet de la même année, on apprend, qu’à cette date, seul le port de Brest à une dotation de ce modèle de 250 exemplaires. Que l’équipement à plein des navires en réserve à Brest uniquement, nécessiterai un total de 1806 revolvers (tous modèles confondus 58T, 70N et 73M). Suivi du courrier en date de juin 1877, soit un an plus tard, où le dit Préfet se plaint de ne pouvoir compter sur le produit de la transformation des Mle58 et 58N « qui marche très lentement ».
Compte tenu que la production du 1873M démarre en 1877 par 430ex et 3340ex dés 1878, ce qui tente a « couvrir » les besoins de la « royale », dans son ensemble, rapidement et à moindre coût.

Raisonnablement, cette transformation ne doit pas avoir été effectué sur plus de 1000 à 2000 ex grand maximum, surtout si on considère le peux de pièces qui nous sont parvenues, ceci reste cependant une simple estimation personnelle.


Les copies/bidouilles: Pas de connues

Références : Henri Vuillemin, Boudriot, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et l’excellent site de Freddu49 qui n’est jamais avare pour partager ses infos : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par gendarme le Ven 15 Avr - 19:37:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
4rdp
Général, modérateur " C.d.M "
Général, modérateur
avatar

Nombre de messages : 1945
LOCALISATION : - 77 -
COLLECTION : Divisions Légères Motorisées

MessageSujet: Re: un contemporain du 1873M   Ven 15 Avr - 18:16:55

Bonjour,

Merci pour ce post très sympa.
Je ne connaissais pas du tout cette arme !


Bien cordialement,

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
meuse155
Lieutenant " C.d.M "
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 699
LOCALISATION : Dieppe
COLLECTION : Ligne Maginot

MessageSujet: Re: un contemporain du 1873M   Ven 15 Avr - 22:44:39

Bonsoir

MAGNIFIQUES ces deux révolvers de Marine

Comme tous les révolvers de Marine, ils sont très rares

J'admire le travail "d'orfèvre" des manufactures d'armes de l'époque

Je ne possède qu'un 1873, déjà très beau, tous aux mêmes N°, que je trouve déjà superbe mis ces deux là, laissent pantois

Merci de nous les avoir montré avec les commentaires et explications "Ad Hoc"

amicalement

Patrice
Revenir en haut Aller en bas
wagram-satory
Général, modérateur " C.d.M "
Général, modérateur
avatar

Nombre de messages : 5198
LOCALISATION : Perpignan, entre chine et pastis
COLLECTION : Militaria français, munitions anciennes (1850-1870) et tout le reste....

MessageSujet: Re: un contemporain du 1873M   Sam 16 Avr - 8:45:24

Salut à tous !
Voila deux magnifiques armes que tu nous présentes, ami gendarme.
Superbement réalisées et surtout entretenues.
Je n'ai pas eu la chance de possèder ces modèles (aux temps lointains où je collectionnais les armes à feu) mais en revanche, j'ai eu la version espagnole du Mle 1858 car la licence fut achetée par ce pays et l'arme fut donc également réglementaire outre-Pyrénées.
Fabriquée par Eibar en 1866 ou 67, le revolver était en tous points identique au modèle français hormis une volute rajoutée au pontet pour faire office de repose-doigt.
Inutile de dire que cette arme jouit du même engouement en Espagne que notre 1858 chez nous.
Cordialement.
Gégé.

_________________
Entendu lors de l'Euro 2016 : "A trop vouloir écarter les Suisses, on risque d'avoir mal à la nuque."
Revenir en haut Aller en bas
gendarme
Caporal Chef " C.d.M "
Caporal Chef


Nombre de messages : 41
LOCALISATION : moselle
COLLECTION : reglementaire français

MessageSujet: Re: un contemporain du 1873M   Dim 17 Avr - 18:53:10

Bonjour,
Content que vous appreciez, je pense que freddu, à qui j'ai déja expedié des photos fera beaucoup mieux que moi, en terme de présentation.

Pour Gege :
Le 58 Français à plusiseurs variations :
Crosse ronde , pontet rond, montage a vis
Crosse ronde , pontet rond, montage a crochet
Crosse losange, calotte ronde, pontet rond, montage à vis
Crosse losange, calotte diamant, pontet rond, montage à vis
Crosse losange, calotte diamant, pontet à repose doigt, montage à vis

Et en plus chacune de ces variations peut se retrouver avec ou sans la modification de 67 de la baguette.

Bref le 58 à lui tous seul :

Voila tout ça pour expliquer, que j'espère pour toi qu'il était bien espagnol ton 58 et pas une variation du réglementaire Français ! Non je déconne, vu les marquages effectivement Espagnol. Mais il y a aussi des versions Suédoises, plus tous les civils.
Bref le 58, ou plutôt "54 Lefaucheux" ,a eut un grand succès à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
 
un contemporain du 1873M
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oeuvre d'art contemporain
» [Poésie] Le Vers Contemporain ou Vers Libre
» Grand marché d'art contemporain à la Bastille
» Dans les forêts de Sibérie (266 pages), Sylvain Tesson, Contemporain
» L'AUDACE ET L'ORIGINALITE DE L'ART CONTEMPORAIN PALESTIEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria Français - Chasseurs de Mémoire - :: 
LES ARCHIVES DU FORUM
 :: VOS PIECES DE COLLECTION :: Armes (8ème Cat) & Baïonnettes
-
Sauter vers: