Le forum des passionnés de l'Armée Francaise, de son histoire, de ses uniformes et coiffures au cours des siècles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  tinypictinypic  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Quizz 185 :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
DEBRAY
Chef de Bataillon " C.d.M "
Chef de Bataillon
avatar

Nombre de messages : 1246
LOCALISATION : 17
COLLECTION : Arti et le reste !

MessageSujet: Re: Quizz 185 :   Lun 17 Oct - 12:03:20

Bonjour les QUIZZeurs,

Sans avoir lu toutes les réponses, j'ai trouvé sur Google :

Citation :
Née à Saint-Denis (Ile de la Réunion) le 15 juin 1848, Juliette Dodu part en France à l’âge de 16 ans. Le 20 septembre 1870, alors qu’elle est directrice du bureau télégraphique de Pithiviers, les Prussiens investissent la ville et s’emparent du télégraphe ; Juliette Dodu aurait intercepté les dépêches ennemies des Prussiens pour les communiquer aux autorités françaises ; elle aurait ainsi permis de sauver la vie de 40.000 soldats. Arrêtée par les allemands à la suite d’une dénonciation, elle est condamnée à mort, puis graciée et libérée lors de l’armistice.
Décorée de la Médaille militaire en 1877, faite Chevalier de la Légion d'honneur en 1878, cette postière, espionne française, est la seule femme de France qui possédait les deux décorations du soldat.

Qui est le commentaire sur un timbre sorti en 2009

Mais effectivement ce n'est pas la réponse puiqu'elle n'appartenait pas à un régiment !

Ca me fait tout de même plaisir de vous faire partager son souvenir !

Cédémistement vôtre !!

LCD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quizz 185 :   Lun 17 Oct - 16:51:36

Bonjour à tous,

C'est dingue de constater combien de vivandières ou cantinières ont été des héroïnes des armées françaises ! Je me demande si un bon bataillon de cantinières n'aurait pas réussi à nous éviter nombre de revers de notre longue et sinueuse histoire militaire...

A mon humble avis, il y a quand même une bonne dose d'hagiographie, voire de propagande, derrière tout ces récits...

Cordialement,

Thierry Moné
Revenir en haut Aller en bas
jrm79
Lieutenant " C.d.M "
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 630
LOCALISATION : Noisy le Sec
COLLECTION : amateurs d'histoire - Indochine et divers

MessageSujet: Re: Quizz 185 :   Lun 17 Oct - 18:10:34

Bonsoir

c'est bien : Madame Trimoreau

Je vous prépare en quelques lignes son histoire


A l'ami Lang Son
Revenir en haut Aller en bas
lagrenouille
Chef de Bataillon " C.d.M "
Chef de Bataillon
avatar

Nombre de messages : 1155
LOCALISATION : Calvados
COLLECTION : miniatures et cartes postales gendarmerie

MessageSujet: Re: Quizz 185 :   Lun 17 Oct - 19:18:02

Bonsoir,

Et, lagrenouille intervient ! le plus drôle / je travaillais sur ce sujet pour un futur quizz
et, attendais le prêt du livre sur les Médaillés Militaires.

ah les femmes.... ha les femmes......

Catherine

Revenir en haut Aller en bas
jrm79
Lieutenant " C.d.M "
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 630
LOCALISATION : Noisy le Sec
COLLECTION : amateurs d'histoire - Indochine et divers

MessageSujet: Re: Quizz 185 :   Mar 18 Oct - 20:39:02

Quizz 185 :

Pour notre héroïne : Antoinette TRIMOREAU
- décorée de la médaille Militaire pour avoir récupéré l’Aigle et le drapeau du régiment tombés aux mains de l’ennemi.

Pour le régiment :
- décoré de la Légion d’honneur pour avoir pris à l’ennemi (les Autrichiens) leur drapeau (9ème régiment d’infanterie),
et qui restera le trophée du 2ème Zouave

(par le Zouave DAURIERE)

Onze ans plus tard, veuve, elle deviendra Mme DREVON par son second mariage, et restera cantinière au 32ème régiment d’infanterie

A la capitulation, elle fut prisonnière de guerre.
Avant de partir pour l’Allemagne, sur la route de Thionville, elle fut agressée par un soldat Bavarois. Pour se défendre, elle réussit à prendre un pistolet et fit sauter la cervelle de son ennemi.
Arrêtée et traduite devant le conseil de guerre, elle fut condamnée à mort et devait être fusillée immédiatement.
Mais l’affaire s’était ébruitée, et le prince Frédéric-Charles ne voulut pas que l’armée Allemande assassinât une femme qui portait l’insigne de l’honneur militaire. Il obtint du Roi de Prusse l’annulation de la sentence, en faisant observer que la femme s’était trouvée dans le cas de légitime défense.
Revenir en haut Aller en bas
 
Quizz 185 :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria Français - Chasseurs de Mémoire - :: 
LES PETITS + DU FORUM
 :: Le QUIZZZZZZ
-
Sauter vers: