Le forum des passionnés de l'Armée Francaise, de son histoire, de ses uniformes et coiffures au cours des siècles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  tinypictinypic  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sitogoniomètre - Fr 1940

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MOSELLE57
Aspirant " C.d.M "
Aspirant


Nombre de messages : 464
LOCALISATION : MOSELLE
COLLECTION : FR 1940

MessageSujet: Sitogoniomètre - Fr 1940   Sam 26 Nov - 22:43:13

Bonjour,

Le sitogoniomètre ,...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A noter que la documentation identifie 3 mles : le Mle 1911 , Le Mle 1911 modifié (23? ) , le Mle 1924 alors que les spécimens rencontrés indiquent Mle 1923 modifié 1924 !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bien Cordialement

Moselle57

...à suivre...




Dernière édition par MOSELLE57 le Mar 29 Nov - 18:46:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CESABC
Lieutenant-Colonel " C.d.M "
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 1586
COLLECTION : France 1920 - 1940

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Dim 27 Nov - 16:37:30


Merci encore, Moselle57!

Voici ma petite contribution : il y a 3 modèles assez différents :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'un d'entre eux (au centre) semble être pour un artilleur, au vu des indications du dos.
Celui de droite est bien marqué, comme celui de gauche, mais le travail de surfaçage génère des reflets.
Cordialement,
Jean-Marc
Revenir en haut Aller en bas
CESABC
Lieutenant-Colonel " C.d.M "
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 1586
COLLECTION : France 1920 - 1940

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Lun 28 Nov - 6:44:00

Bonjour,
un petit dernier, le même que celui du centre plus haut, mais avec un étui différent :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cet étui ne comporte pas de passant au dos.

Cordialement,
Jean-Marc
Revenir en haut Aller en bas
MOSELLE57
Aspirant " C.d.M "
Aspirant


Nombre de messages : 464
LOCALISATION : MOSELLE
COLLECTION : FR 1940

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Lun 28 Nov - 22:36:54

Bonjour à tous,
Bonjour jean-Marc,

Merci pour cette superbe brochette, pour les sitogoniomètres , il y a tout à découvrir et c'est difficile de les dater. Aujourd'hui, on retrouve donc des modèles avec et sans boussole sans d'autres spécificités dans le marquage. Évolution du cahier des charges ?

Et pour compliquer la datation, voici le marquage de la tranche supérieure de l'exemplaire LEMAIRE (sans boussole) marqué Mle 1923-1924 MODIFIE présenté en tête du fil. N°49-542 il s'agit bien d'un marché de 1949... Par ailleurs, le sigles MG (Ministère de la Guerre) n'est malheureusement pas un critère pour la datation, cette appellation a changé officiellement par "Ministère de la défense" en 1948 et rien ne certifie la modification dans les faits immédiatement !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il faut attendre d'autres constats pour en tirer des déductions...

Bien cordialement

Moselle57
Revenir en haut Aller en bas
coloprimus
Capitaine " C.d.M "
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 982
LOCALISATION : le haut cotentin (50)
COLLECTION : Colo, troupes d'Afrique, Org Todt

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Mar 29 Nov - 18:08:44

Bonsoir les Chasseurs ,
le mien : MG Huet Paris Mle 23 - 24 modifié
le même que celui de Jean-Marc à gauche de son trio ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
A+, Pierre
Revenir en haut Aller en bas
MOSELLE57
Aspirant " C.d.M "
Aspirant


Nombre de messages : 464
LOCALISATION : MOSELLE
COLLECTION : FR 1940

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Mar 29 Nov - 22:29:30

Bonjour ,

Le sitogoniomètre comportant la table de tir au verso et effectivement d'artilleur, il s'agit du Mle 1911. Concernant le sitogoniomètre d'après le site sur les boussoles déjà mentionné, il est dit " Instrument permettant de mesurer les angles dits de site, c'est-à-dire l'élévation d'une cible dans un plan vertical par rapport à l'observateur, en plus des angles azimutaux dits aussi de gisement considérés dans un plan horizontal. La boussole intégrée ne donne qu'une valeur très approximative.
Il fut inventé en 1910 par Gilbert GARNIER, (1874-1964) alors qu'il était affecté aux Ateliers et Arsenaux de Puteaux (APX). Cet instrument était appelé sitogoniomètre car il combinait un sitomètre et une boussole. Il servait à pointer une pièce d'artillerie. Celui-ci était destiné au canon de 75 mm, modèle 1897. Il fut produit entre autres par les sociétés HUET, MORIN, LEMAIRE et SECRÉTAN. Il a existé au moins quatre versions de l'échelle des angles d'azimut: en millièmes (0-500 et 0-800), en décigrades (0-500) et avec une échelle spéciale permettant d'estimer la dérive des projectiles


=> Donc on note au moins 4 fabricants différents: HUET, MORIN , LEMAIRE et SECRETAN. Il reste donc à documenter les fabricants : MORIN et SECRETAN (pour peu que ces derniers présentent un marquage)

A contrario, pas d'information sur le sitogoniomètre sans boussole dont celui que je présente : LEMAIRE Mle 1923-24 Modifié - en Millièmes - du marché de 1949.

Bien cordialement

Moselle57
Revenir en haut Aller en bas
CESABC
Lieutenant-Colonel " C.d.M "
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 1586
COLLECTION : France 1920 - 1940

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Jeu 1 Déc - 7:05:09

Bonjour à tous,
un petit complément sur ces sitogoniomètres (à ce propos, peut-on appeler ainsi les modèles qui n'ont pas de boussole?) :
1) les matricules :
mes 4 exemplaires semblent dater d'avant 1945 :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

2) les fabricants :
2 non marqués, 1 Huet et un Lemaire:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Notez la similitude de dessin des logos ...

3) dernière précision : mes 2 sitos mle 1911 "artillerie" ont les mêmes tableaux à l'arrière.

Cordialement,
Jean-Marc
Revenir en haut Aller en bas
TURPINITE
Capitaine " C.d.M "
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 908
LOCALISATION : Chicago (Illinois)
COLLECTION : ARTILLERIE ET FORTIFICATIONS

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Jeu 1 Déc - 12:05:04

Bonjour,

J'ai un dossier en préparation concernant le sitogoniomètre, la manière de l'utiliser, malheureusement c'est loin d'être fini.

il existe plusieurs modèles de sitogoniomètre militaire et ils ont tous une boussole.

Le sitogoniomètre est propre au matériel de 75.

Le sitogoniomètre APX Mle 1911 est propre à l'obus à balles de 75 à charge normale. sa graduation étant en rapport de l'obus.

Le modèle 1911 permet la mesure de la dérive du canon de 75 au moyen de son micromètre gradué en plateau et tambour.

Le sitogoniomètre Mle 1916 possède des graduations en millièmes et en décigrades.
calcul angle de site et écarts angulaires.

Le sitogoniomètre octant Mle 1922 est gradué comme le Mle 1916 mais portant les millièmes à 800 (500 décigrades).

Cet appareil est encore présent dans les manuels jusqu'au début de la deuxième guerre mondiale.

Il faut également tenir compte que l'I.G.N. a utilisée ces matériels, qui était fabriqué par Huet.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Amicalement

Florian
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cahieralbi.fr
CESABC
Lieutenant-Colonel " C.d.M "
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 1586
COLLECTION : France 1920 - 1940

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Jeu 1 Déc - 20:31:46

Merci, Florian, il y a donc une quasi infinité de sitogoniomètres! Tu dis qu'ils ont tous une boussole, mais alors quid du modèle que je possède et qui n'a pas de boussole?
Quand tu parles de graduations, ce sont celles que l'on voit "à l'intérieur"? Je vais donc y mettre un oeil, pour voir ...

Bien cordialement,
Jean-Marc
Revenir en haut Aller en bas
MOSELLE57
Aspirant " C.d.M "
Aspirant


Nombre de messages : 464
LOCALISATION : MOSELLE
COLLECTION : FR 1940

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Jeu 1 Déc - 23:14:11

Bonjour,

Merci Florian pour ta contribution et pour l'éclairage relatif à la table de tir du sitogoniomètre spécifique à l'obus à balles de calibre 75 mm.

Concernant les différents Mles de sitogoniomètre , je ne connais pas les Mle 1916 et 1922 que tu cites. J'ai par ailleurs le même questionnement que Jean Marc quant au type , pourtant marqué Mle 1923 -24 modifié sans boussole. Le mien est de 1949 celui de Jean-Marc certainement d'avant 1940. Ils sont tous les 2 du même constructeur "LEMAIRE" , ces appareils s'appellent-ils tout simplement des sitomètres ?

Ci -dessous , un extrait du Guide de l'officier mitrailleur d'accompagnement du Cne BOUCHART - 2ieme Édition 1939.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bien cordialement

Moselle57
Revenir en haut Aller en bas
wagram-satory
Général, modérateur " C.d.M "
Général, modérateur
avatar

Nombre de messages : 5234
LOCALISATION : Perpignan, entre chine et pastis
COLLECTION : Militaria français, munitions anciennes (1850-1870) et tout le reste....

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Ven 2 Déc - 8:46:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
.....Le sitogoniomètre est propre au matériel de 75.....

Salut à tous, salut Florian !
Je n'ai pas réussi à mettre la main dessus mais j'ai souvenir d'un "Manuel du Chef de Section de Mitrailleuses" où un chapitre était consacré à l'emploi du sitogoniomètre. Et il datait des années 20.
Si un chasseur possède un ouvrage similaire .......
A plus !
Gégé.

_________________
Entendu lors de l'Euro 2016 : "A trop vouloir écarter les Suisses, on risque d'avoir mal à la nuque."
Revenir en haut Aller en bas
TURPINITE
Capitaine " C.d.M "
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 908
LOCALISATION : Chicago (Illinois)
COLLECTION : ARTILLERIE ET FORTIFICATIONS

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Ven 2 Déc - 10:06:55

Bonjour à tous,

Oui le sitrogoniomètre est propre au matériel de 75, il fut mis au point par Gilbert Garnier en 1910 aux ateliers de Puteaux.

Si au départ, il était donc prévu pour le 75, il n'en est pas moins certain qu'il fut utilisé par plusieurs unités.

Des modifications eurent lieu donnant des modèles quelque peu différents, mais uniquement au niveau des graduations intérieures.

Effectivement, le sitogoniomètre sans boussole n'existe pas, c'est un sitomètre.

L'appellation sitogoniomètre est relative au fait qu'il allie l'utilisation d'une boussole et d'un sitomètre.

Il sera très difficile de différencier les modèles civils et militaires, car tous sont identiques.

Pour rappel, l'institut géographique national utilisait ces modèles et d'autres services comme le génie civil.

Je crée en ce moment des cahiers reprenant techniquement parlant des matériels manquant d'infos ou permettant de les regrouper.

Ce sera mieux qu'un livre et moins coûteux, puisque de toute façon, cela s'adressera à des passionnés.

Comme j'ai commencé avec le le 1911, je peux éventuellement y inclure vos photos pour en faire une étude approfondie de tous les modèles.

Reste à savoir s'il existe encore d'autres modèles que ceux que l'on a cité.

Amicalement

Florian
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cahieralbi.fr
TURPINITE
Capitaine " C.d.M "
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 908
LOCALISATION : Chicago (Illinois)
COLLECTION : ARTILLERIE ET FORTIFICATIONS

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Ven 2 Déc - 11:20:37

Bonjour à tous,

Voilà déjà le travail effectué, sans les photos et dessins et qui reste à terminer d'après mes instructions et manuels.

Je vous mets deux photos du position du sito selon les données à mesurer.

SITOGONIOMETRE Mle 1911
Descriptif et principe de fonctionnement

Destination
Le sitogoniomètre est un instrument de reconnaissance rapide.
Appareil de visée destiné aux batteries du canon de 75 mm Mle 1897.
Son appellation provient de ses deux fonctions principales, à savoir :
Sito : site ; calcul des angles de site ;
Goniomètre : du grec « gônia » qui signifie angle ; calcul des écarts angulaires.

Origine
On doit l’existence du sitogoniomètre, à un officier de l’artillerie, le chef d’escadron Eugène François Gilbert Garnier.
Il est né le 31 janvier 1874 à Paris.
Officier de grande qualité, il entre aux ateliers de Puteaux en septembre 1908, comme chef d’escadron. Il es nommé en même temps, à l’état-major particulier de l’artillerie et directeur adjoint des ateliers.
En 1910, il se met à travailler sur la construction d’un sitogoniomètre. Il fait référence au procédé topographique consistant à tracer la visée relative à un point inconnu en orientant une planchette sur au moins une direction connue.
De même en 1912 il travaille sur un matériel de 75 de cavalerie Mle 1913 ainsi qu’un appareil de pointage du matériel de 75 sur autocanon. Il en organise la fabrication. Ces matériels deviennent réglementaires. En remerciement de ses services exceptionnels il est proposé pour la croix de chevalier de la légion d’honneur qu’il obtient le 9 novembre 1912.
Le Général de brigade Gilbert décédera le 21 septembre 1964 à Nice.
Il est entré à l’armée en 1892 pour la quitter en 1930. Il est commandeur de la Légion d'honneur.

Fabricants
Avant la première guerre mondiale, ce sont les ateliers de construction de Puteaux qui ont la charge de construire l’appareil. Vous devez donc retrouver sur le boitier l’abréviation « A.P.X. » suivie du numéro de série.
Il se peut que certains appareils ne possèdent aucun marquage.
A partir de 1913, les établissements Schneider, après avoir engagé des fonds dans les établissements Lacour-Berthiot, qui étaient spécialisés dans le matériel d’optique civil, crée la Société française d’Optique et Mécanique de haute précision.
Vous devez retrouver l’abréviation « S.O.M. » suivie du numéro de série.

Modèles
Il existera différents modèles de sitogoniomètres, ayant le même aspect extérieur :

Mle 1911 ;
Mle 1911 modifié;
Mle 1911 modifié (pour l'infanterie);
MLE 1916;
mle 1922;
Octant Mle 1923 ;
Octant Mle 1923 modifié 1924.

Destination
A l’usage de l’artillerie et de l’infanterie, selon le modèle.

Fonction
Il est destiné à mesurer des angles horizontaux et des angles de site.
C’est un appareil destiné à faire des calculs rapides depuis une position avancée, afin de mettre en place le plus rapidement possible, les batteries, afin qu’elles ouvrent le feu rapidement.

Descriptif extérieur

Le sitogoniomètre est composé d’un boitier en aluminium en deux parties de forme rectangulaire.
Les deux parties sont maintenues par dix rivets en aluminium. Les modèles plus récents, verront les deux parties maintenues par cinq vis, permettant ainsi le changement des pièces cassées.
Ses dimensions sont :
Longueur avec la poignée : 75 mm ;
Longueur : 63 mm ;
Largeur : 39 mm ;
Epaisseur : 8 mm.
Poids : 41 g.

Organisation extérieure
Sur une de ses grandes faces, de chaque côté, on trouve deux échelles, à savoir :
L’une est graduée en millimètres et chiffrée tous les centimètres. Elle peut comporter la mention « Centimètres ».
L’autre porte l’inscription « 1/80 000 » et est chiffrée tous les kilomètres.
La graduation correspond à la carte d’état-major au 1/80 000ème.
100 mètres est équivalent à 1,25 millimètres.
Très souvent, on ne trouve que la deuxième échelle au 1/80 000ème.
Sur l’autre, le couvercle, une boussole directrice d’un diamètre de 14 mm et la fenêtre de la lentille à plan convexe pour l’éclairage du sitomètre.
Sur ce couvercle, on peut y trouver le nom du fabricant, le numéro de série le destinataire de l’appareil et le modèle.
Egalement les inscriptions « millièmes » ou « décigrades ».
Sur un des petits côtés, un petit bouton vissé, permet de maintenir l’appareil lors des mesures et d’y fixer un petit cordonnet noir destiné à être passé autour du cou.
Sur l’autre petit côté, on y trouve parfois le numéro de fabrication de l’appareil.
Sur un des grands côtés, on y trouve la lentille pour le deuxième prisme à réflexion et une grande lentille à plan convexe pour la lame de verre graduée.
Sur l’autre grand côté, on y trouve la fenêtre pour la lame de verre dépoli et lame de verre dépoli.
Pour sa protection, le sitogoniomètre est enfermé dans un étui en cuir fauve avec fermeture à passant.

Exception
Pour le sitogoniomètre destiné plus particulièrement à l’obus à balles de 75 mm, il porte sur la face des échelles, un tableau des angles de tir de l’obus de 1 à 6 km.
Notez que ce tableau correspond à l’ancienne table de tir du canon de 75.
Ajoutée à cela, la parallaxe à ces diverses distances d’une largeur frontale de 15 mètres.
On trouve également une échelle kilométrique au 1/80 000ème, graduée de 0 à 4500 mètres.
Le micromètre des angles de site porte sur son côté gauche une échelle en hectomètres donnant les angles d’écrêtement de l’obus à balles dont la table de tir figure sur le boitier.

Modèle 1911 modifié
Il est construit différemment, bien qu’identique aux modèles généraux.
Le boitier ne porte pas de tableau de parallaxe et d’angle de tir.
Le micromètre ne comporte qu’une double graduation en millièmes de -250 à +250 et les divisions-repère de la bulle.
La graduation des angles d’écrêtement est supprimée.
Le micromètre goniométrique est gradué sur une étendue de 500 millièmes, de 10 en 10.
Ce modèle fut également distribué à l’infanterie.

Modèle 1911 pour l’infanterie
Les sitogoniomètres destinés à l’infanterie étaient peints en noir. Ils sont identiques aux précédents avec quelques différences d’organisation intérieure.
L’échelle goniométrique est graduée en millièmes de 0 à 600 ou à 800 ;
Il ne comporte pas de boussoles, ni de tableau d’angles de tir.
Ces matériels seront après la 1ère guerre mondiale, réformé lorsqu’ils seront envoyés pour réparation au Parc Annexe de Saint Denis.

Modèle 1916
Le sitogoniomètre Mle 1916 possède des graduations en millièmes et en décigrades.
Calcul angle de site et écarts angulaires.

Octant modèle 1922
Le sitogoniomètre octant Mle 1922 est gradué comme le Mle 1916 mais portant les millièmes à 800 (500 décigrades).

Octant modèle 1923
Il a le même aspect que les modèles précédents, cependant, il est organisé différemment :
La graduation est en millième 6400, de 10 en 10 ou en décigrades de 5 en 5.
Le champ goniométrique est d’un octant. 800 millièmes ou 500 décigrades.
Le champ sitométrique est au minimum de 400 millièmes ou 250 décigrades.
L’indication « millièmes » ou « décigrades » figure à la fois sur le boitier de l’instrument à côté de la marque constructeur et dans le champ goniométrique.
Le modèle gradué en millièmes fut distribué également à l’infanterie, alors que le modèle en décigrade fut à l’usage exclusif de l’artillerie.

Octant modèle 1923 modifié 1924

Organisation intérieure
L’intérieur comporte plusieurs logements, à savoir :
1 : Logement pour la petite lentille à plan concave ;
2 : Logement du prisme triangulaire à réflexion ;
3 : Logement de la grande lentille à plan convexe ;
4 : Logement du prisme à réflexion ;
5 : Logement du niveau à bulle;
6 : Logement de la lame de verre graduée ;
7 : Logement de la lame de verre dépoli ;
8 : Logement de la lame de verre graduée ;
9 : Logement de la boussole ;

Système optique pour les angles de site
Il est composé :
Lentille oculaire simple ou composée plan convexe ;
Prisme à réflexion totale ;
Micromètre gradué en millièmes ou décigrades;
Niveau cylindrique ;
Prisme à réflexion totale pour l’éclairage du niveau et du micromètre.

Le micromètre porte en son centre des divisions-repère permettant d’encadrer la bulle et correspondant aux visées suivant l’horizontale.
Système optique pour la mesure des angles horizontaux
Il est composé :
Lentille oculaire à plan convexe ;
Micromètre gradué ;
Lame de verre dépoli pour l’éclairage du micromètre.

Le micromètre est divisé en millièmes ou décigrades par multiples de 10, de 0 à 500 ou 800, suivant les modèles.

La visée dans ces deux systèmes se fait en plaçant l’œil contre l’une des fenêtres et en appuyant l’appareil contre la joue, en superposant l’image du micromètre et celle du paysage.

1ère fonction
Mesure de l’angle de site et détermination de la hausse d’écrêtement.

Angle de site
Tenir l’instrument verticalement, par le bouton (vers le bas) avec la main droite ;
L’appliquer par sa tranche contre le haut de la joue droite, de manière à ce que l’œil droit aperçoive à la fois le champ du sitomètre, et, à droite, les éléments extérieurs et le but ;
Amener la bulle entre ses repères en faisant varier lentement l’inclinaison de la tête ;
Lire sur la graduation de droite l’angle de site à hauteur du but.

Hausse d’écrêtement
L’observateur se tient sur l’emplacement de la batterie ;
Tenir l’instrument verticalement par le bouton (vers le bas) avec la main droite ;
L’appliquer par sa tranche contre le haut de la joue droite, de manière à ce que l’œil droit aperçoive à la fois le champ du sitomètre, et, à droite, les éléments extérieurs et le but ;
Repérez sur le terrain, un point que l’on nommera « A » ayant un angle de site identique à celui du but ;
Déplacez l’appareil devant l’œil de manière à voir le point « A » à la gauche de l’instrument ;
Amenez le trait « 0 » de la graduation de gauche (graduation en portées) à la hauteur du point « A ».
Lire sur cette règle la hausse d’écrêtement à hauteur du sommet de la crête.
Note importante :
La graduation en portées a été établie de manière à justifier l’emploi du procédé ci-dessus pour tous les cas où la crête est placée à moins de 300 mètres des pièces d’artillerie.

Mesure des dérives et des écarts angulaires
Tenir l’appareil par le bouton avec la main droite et le placer horizontalement devant l’œil droit, en appuyant contre la face droite de la base du nez, le petit côté opposé à celui du bouton ;
Dans cette position l’œil droit se place naturellement en face de la lentille des dérives ;
Note importante :
L’étendue totale du champ du système optique destiné à la mesure des dérives est exactement d’un tiers de quadrant, soit 553 millièmes.
Regardez suivant le cas, par-dessus ou par-dessous l’appareil, de manière à placer en face du but l’un ou l’autre des traits « Pl.0 » ou « T.100 » et à réaliser l’un des deux aspects représentés par la figure ci-dessous.
Note importante :
Ces traits « T.100 » sont marqués d’une manière très apparente par un signe représentant une « mine de crayon noire ».
Si l’on veut avoir la dérive sous forme de millièmes, regardez, dans tous les cas, au-dessus de l’appareil en plaçant le trait « 0 » en regard de l’extrémité gauche du front à mesurer et lire en se servant des chiffres entourés de cercles qui indiquent les centaines de millième.

Boussole directrice
Les boussoles permettent de mesurer rapidement sur le terrain le gisement d’une direction, et de le reporter ensuite sur la carte, sans l’emploi d’un rapporteur.
La boussole permet de faire les diverses opérations de déterminations de directions ou de déterminations de points (en particulier « faire le point sur la carte » ; relèvement ; identifier sur la carte les points du terrain vus du point de station ou « tour d’horizon »).
La boussole directrice est moins précise que le goniomètre-boussole.
Lorsque ces opérations comportent des mesures de longueurs (cheminement), ces mesures sont faites au double pas.

Entretien
L’appareil ne nécessite aucun entretien particulier et son démontage est interdit.

Visite sommaire
Examen extérieur de l’appareil et recherche de toute détérioration extérieure ;
Examen du boitier et du rivetage du couvercle ;
S’assurer de la fermeture parfaite ;
Vérification du bon fonctionnement du système optique de mesure des angles horizontaux (lentilles et micromètres bien en place et exempts de tâches ou buées) ;
Vérification du bon fonctionnement du système optique de mesure des angles de site (lentilles et micromètres bien en place et exempts de tâches ou buées, bulle du niveau visible) ;
Vérification de la mobilité de l’aiguille aimantée de la boussole ;
Vérification du bon état du cordonnet et de l’étui en cuir.

Visite détaillée
Elle n’est entreprise qu’exceptionnellement et en principe sous la direction d’un officier inspecteur du matériel d’optique.
Elle fera suite le cas échéant à une visite sommaire ayant montré que les lentilles, le niveau ou les micromètres se sont déplacés.
Elle comprendra le démontage ;
La vérification du zéro du sitomètre ;
La vérification de l’exactitude des mesures angulaires sitométrique et goniométriques.

Transport et stockage
Il faut se reporter à :
Circulaire 2447 2/3 du 10 janvier 1921 – Bulletin officiel page 357 ;
Circulaire 47621 2/3 du 7 juin 1921 – Bulletin officiel page 1957 ;
Circulaire 7610 2/3 du 30 janvier 1922;
Circulaire 22781 2/3 du 27 mars 1922;
Circulaire 45892 2/3 du 14 juin 1922;
Circulaire 8149 2/3 du 31 janvier 1925 – Bulletin officiel page 260 ;
Instruction sur la gestion, entretien, et la visite du matériel d’optique, d’observation, de topographie et de préparation de tir du 25 février 1922 ;
Instruction sur la gestion, entretien, et la visite du matériel d’optique, d’observation, de topographie et de préparation de tir du 10 février 1926.
Ces instructions sont trop longues pour les mettre ici.

Source
Livre du gradé d'artillerie - 1915 - Berger-Levrault
Livre du gradé d'artillerie - 1929 - Berger-Levrault
Manuel du gradé d'artillerie légère - 1933 - Charles Lavauzelle & Cie
Manuel du gradé d'artillerie légère - 1935 - Charles Lavauzelle & Cie
Manuel de préparation militaire supérieure - 1939 - Berger-Levrault
Manuel du gradé d'artillerie lourde - 1939 - Charles Lavauzelle
Note technique sur les instruments d'optique et de topographie - annexe IV - sitogoniomètre - 1929 - ministère de la guerre


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Amicalement
Florian


Dernière édition par TURPINITE le Ven 2 Déc - 15:02:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cahieralbi.fr
TURPINITE
Capitaine " C.d.M "
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 908
LOCALISATION : Chicago (Illinois)
COLLECTION : ARTILLERIE ET FORTIFICATIONS

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Ven 2 Déc - 12:22:37

Bonjour,

Je pense même que ce cahier spécifique aux sito-goniomètres va comporter également les sitomètres.

Deux appareils quasi-identiques.

De plus, nous n'en n'avons peut-être pas fini avec les découvertes, comme celle que j'ai faite récemment avec celui-là :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Un sitomètre esptampillé "sito-goniomètre du Ct Prompt".

J'attends son arrivée avec impatience pour découvrir l'engin !

Amicalement

Florian
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cahieralbi.fr
Lang Son
Général, modérateur " C.d.M "
Général, modérateur
avatar

Nombre de messages : 11855
LOCALISATION : Vallée des Rois
COLLECTION : Armée de la Loire 1870/71 / 9e RIC 19e RMIC, Indochine 36/46,Madagascar 47/49 113e RI, Troupes de Tunisie

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Ven 2 Déc - 12:31:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
"sito-goniomètre du Ct Prompt".

J'attends son arrivée avec impatience



salut

ça devrait pas étre long!!!!!

Joel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Ven 2 Déc - 12:36:23



entre le "prompt" et la "fille de l'air", il faut stopper le coca Joël !

TM
Revenir en haut Aller en bas
TURPINITE
Capitaine " C.d.M "
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 908
LOCALISATION : Chicago (Illinois)
COLLECTION : ARTILLERIE ET FORTIFICATIONS

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Mer 7 Déc - 11:58:37

Bonjour à tous,

Je devrais donc recevoir, en plus du sito du "Ct Prompt", le sito Mle 1911 modifié et le Mle 1923/24.

Cela permettra de faire les différences.

Amicalement

Florian
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cahieralbi.fr
Lang Son
Général, modérateur " C.d.M "
Général, modérateur
avatar

Nombre de messages : 11855
LOCALISATION : Vallée des Rois
COLLECTION : Armée de la Loire 1870/71 / 9e RIC 19e RMIC, Indochine 36/46,Madagascar 47/49 113e RI, Troupes de Tunisie

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Mer 7 Déc - 12:03:13

Salut..

Toujours pas arrivé ?
le Ct Prompt va étre dégradé!!!!

Joel
Revenir en haut Aller en bas
TURPINITE
Capitaine " C.d.M "
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 908
LOCALISATION : Chicago (Illinois)
COLLECTION : ARTILLERIE ET FORTIFICATIONS

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Mar 13 Déc - 14:44:17

Bonjour à tous,

Reçu ce matin :

Sitogoniomètre du Ct Prompt;
Sitogoniomètre mle 1911 modifié;
Sitogoniomètre mle 1923 modifié 24 (décigrades);
En attente

Sitogniomètre Mle 1911.

Reste à trouver :

Sitogoniomètre Mle 1923 modifié 1924 (millièmes); octant Mle 1922; Mle 24; Mle 1916, octant Mle 1923.

Amicalement

Florian
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cahieralbi.fr
TURPINITE
Capitaine " C.d.M "
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 908
LOCALISATION : Chicago (Illinois)
COLLECTION : ARTILLERIE ET FORTIFICATIONS

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Ven 16 Déc - 13:13:50

Bonjour à tous,

Voici un récapitulatif des matériels rencontrés :

Mle 1911 (artillerie)
Gradué en plateau et tambour pour le canon de 75 et son obus à balle Mle 1897.
Goniomètre plateau et tambour (0 à 14)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sitomètre en millièmes (-250 à + 250)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Tableau des parallaxes (3 à 15), km (6) et angles de tir (19 à 250) sur une des grandes faces.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Echelle kilométrique au 1 : 80 000ème (0 à 4500)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mle 1911 (artillerie)
Gradué en plateau et tambour pour le canon de 75
Tableau des parallaxes (4 à 15) et km (4).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Echelle kilomètre au 1 : 80 000ème (0 à 4500)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mle 1911 (artillerie)
gradué en millièmes
Goniomètre (0 à 1600)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sitomètre (-200 à +200)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Echelle kilométrique au 1 : 80 000ème (0 à 4500)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mle 1911 modifié (artillerie)
Gradué en millièmes
Goniomètre (0 à 1000)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sitomètre (-250 à + 250)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Echelle kilométrique au 1 : 80 000ème (0 à 4500)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mle 1911 modifié (infanterie)
Gradué en millièmes
goniomètre (0 à 500)
Sitomètre ( – 250 à + 250)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mle 1911 (infanterie)
Gradué en millièmes
Goniomètre (0 à 600)
Sitomètre ()
Sans boussole et tableau

Mle 1911 (infanterie)
Gradué en millièmes
Goniomètre (0 à 800)
Sitomètre ()
Sans boussole et tableau

Mle 1916 (infanterie & artillerie)
Gradué en millièmes
Goniomètre (0 à 500)
Sitomètre ()

Mle 1922 octant (infanterie & artillerie)
Gradué en millièmes
Goniomètre (0 à 800)
Sitomètre ()

Mle 1923 octant (infanterie & artillerie)
Gradué en millièmes
Goniomètre (0 à 800)
Sitomètre (-400 à +400)

Mle 1923 octant (artillerie)
Gradué en décigrades
goniomètre (0 à 500)
Sitomètre (- 250 à + 250)

Mle 23 modifié 24 octant (infanterie)
Gradué en millièmes
Goniomètre (0 à 1600)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sitomètre (-200 à +200)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Echelle kilométrique au 1 : 50 000ème (0 à 2500)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Règle en centimètres (0 à 5)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sans boussole

Mle 23 modifié 24 octant (artillerie)
Gradué en millièmes
Goniomètre (0 à 1600)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sitomètre (-200 à + 200)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Echelle kilométrique au 1 : 50 000ème (0 à 2500)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Règle en centimètres (0 à 5)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mle 23 modifié 24 octant (artillerie)
Gradué en décigrades
Goniomètre (1000)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sitomètre (-150 à +150)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Echelle kilométrique au 1 : 80 000ème (0 à 4500)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Règle en centimètres (0 à 5)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mle 1924

Commandant Prompt (artillerie)
Gradué en tambour et plateau
Goniomètre (0 à 14)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sitomètre (1 à 4)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Table avec angle de tir (0 à 200 millièmes (0 à 80) mètres (0 à 350)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sans boussole

Amicalement
Florian


Dernière édition par TURPINITE le Lun 19 Déc - 11:22:00, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cahieralbi.fr
CESABC
Lieutenant-Colonel " C.d.M "
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 1586
COLLECTION : France 1920 - 1940

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Sam 17 Déc - 6:22:23

Merci Florian!
12 modèles différents ... ça laisse de la place pour les futures acquisitions! Sans compter les variantes d'étui : sur mes 4 sitogoniomètres j'ai 3 modèles d'étuis différents ...

Cordialement,
Jean-Marc
Revenir en haut Aller en bas
TURPINITE
Capitaine " C.d.M "
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 908
LOCALISATION : Chicago (Illinois)
COLLECTION : ARTILLERIE ET FORTIFICATIONS

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Sam 17 Déc - 9:25:36

Bonjour à tous,

Cela fait du monde à trouver, je ne suis pas pessimiste, mais vu le nombre d'année que j'ai attendu pour avoir le Mle simplifié......

Enfin, on peut aussi avoir une bonne âme qui aurait cela dans sa collection.

Pour les étuis, réglementairement c'est etui en cuir fauve;
Pour le cordon, il s'agit d'un lacet noir de 2 mm.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Exception pour la marque I.G.N. ou le cordon est en tissu vert pomme.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

On trouve des étuis avec des formes différentes, ceci étant dû certainement aux époques et fabricants.

Il serait intéressant que tu me fasses des photos de tes 4 étuis de cette façon, afin que je les répertorie dans le cahier spécifique au sitogoniomètre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Amicalement
Florian
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cahieralbi.fr
MOSELLE57
Aspirant " C.d.M "
Aspirant


Nombre de messages : 464
LOCALISATION : MOSELLE
COLLECTION : FR 1940

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Sam 17 Déc - 19:37:41

Bonjour à tous,
bonjour Florian,

J'avoue y perdre un peu mon latin pour l'identification des différents sitogoniomètres dont je dispose....

1/ là , il s'agit Mle 1911 (artillerie) - Gradué en plateau et tambour pour le canon de 75 et son obus à balle Mle 1897.
Tableau des parallaxes (3 à 15), km (6) et angles de tir (19 à 250) sur une des grandes faces.
Echelle kilométrique au 1 : 80 000ème (0 à 4500)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

2/ Mle ? - Sitomètre gradué de -200 à +200 -
Goniomètre en millièmes (0 à 800) et (800 à 1600)
Echelle kilométrique au 1 : 80 000ème (0 à 4500)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

3/ Mle ? Mle 23 modifié 24 octant (infanterie) ?
Gradué en millièmes
Echelle kilométrique au 1 : 50 000ème (0 à 2500)
Règle en centimètres (0 à 5)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

4/ Mle ? Mle 23 modifié 24 octant ?
Gradué en millièmes
Echelle kilométrique au 1 : 50 000ème (0 à 2500)
Règle en centimètres (0 à 5)
Sans boussole

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voilà l'unique étui que je possède , il est sans passant au verso

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bien cordialement
Moselle57


Revenir en haut Aller en bas
TURPINITE
Capitaine " C.d.M "
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 908
LOCALISATION : Chicago (Illinois)
COLLECTION : ARTILLERIE ET FORTIFICATIONS

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Sam 17 Déc - 23:37:50

Bonsoir à tous, bonsoir Moselle,

Encore une variante 1911 pour le n° 2.

Les 3 & 4 sont infanterie sans boussole et artillerie avec.

Peux tu me donner les goniomètres des 3 & 4 , ainsi que leur sitomètre.

Amicalement

Florian
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cahieralbi.fr
MOSELLE57
Aspirant " C.d.M "
Aspirant


Nombre de messages : 464
LOCALISATION : MOSELLE
COLLECTION : FR 1940

MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   Dim 18 Déc - 0:30:48

Florian ,

Plutôt que de grandes explications voici un croquis des sito. et gonio. des N°3 et 4 .
Pour le N°2 c'est identique pour le gonio, le sito couvre la même plage -200 +200 seule la représentation du zéro est différente

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bien Cordialement
Moselle57
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sitogoniomètre - Fr 1940   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sitogoniomètre - Fr 1940
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 1939 - 1940 - QUATRIEME CHAPITRE
» John BUCHAN (1875-1940)
» Vickers Light Tank Mk.VI - 1st Armoured Division B.E.F. 1940
» 1940-2010 Commémorations.
» Coup de gueule : 14 juin 1940 défaite allemande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria Français - Chasseurs de Mémoire - :: 
LES ARCHIVES DU FORUM
 :: VOS PIECES DE COLLECTION :: Appareils Techniques
-
Sauter vers: