Le forum des passionnés de l'Armée Francaise, de son histoire, de ses uniformes et coiffures au cours des siècles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  tinypictinypic  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Pistolet 1822T bis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
Chasseur " C.d.M "
Chasseur
avatar

Nombre de messages : 14
LOCALISATION : Champagne
COLLECTION : militaria Français 14-18 et 39-45, armes anciennes

MessageSujet: Pistolet 1822T bis   Lun 20 Fév - 20:39:00

Bonjour,

n'ayant pas vu beaucoup de post sur le 22T bis, j'en profite pour vous présenter le mien.

En parallèle de l'apparition d'arme avec mise à feux par capsule, l'armée française a décidé d'adapter ses anciennes armes à silex à ce système. Les anciens fusils et pistolets mdle 1822 (et parfois de millésimes plus anciens) se verront donc complètement remaniés : le chien à silex est supprimé et remplacé par un nouveau chien destiné à frapper la capsule de fulminate, Le bassinet et la batterie sont supprimés et l'emplacement du bassinet est bouché. La lumière est bouchée et une masselotte avec une cheminée destinée à recevoir la capsule est adaptée au niveau de la culasse.
La calibre est également augmenté, il passe à 17,6mm. Ces armes prennent l’appellation 1822 T (pour Transformés).

Dernière modification en 1860 : les canons sont rayés, pour pouvoir tirer les nouvelles balles minées. La baguette "clou" est échangé par une baguette "tulipe", destiné a doser la charge de poudre des cartouches règlementaire (les possesseurs de pistolet recevant les mêmes cartouches que pour les fusils, pour des raisons de logistique). Le guidon change également. Ces armes deviennent des 1822T Bis

La forte demande en arme de poing, et le rejet du pistolet mdle 1842 pour cause de fragilité, poussent l'armée française à produire des 1822 "neuf", c'est à dire fabriqué de A à Z, et non issue de la transformation d'anciens modèles à silex. Et c'est là que je vous présente le mien :D :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il s'agit donc d'un 1822T bis "construit neuf". Les différences avec un 1822 modifié, en dehors de la date : la masselotte n'est pas une pièce rapportée, mais forgée directement dans la masse, le pontet est simplifié, et la platine n'a pas de pièce rapportée à la place du bassinet, elle est fabriquée directement ainsi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Platine en une pièce, et masselotte forgée dans la masse


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Construit neuf en 1860


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Calibre 17,6 A (pour alésé = canon rayé)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La queue de culasse reçois quand même le marquage 1822T bis (photo du net, mais marquage identique à celui de mon exemplaire)




PS : vous noterez que sur cet exemplaire, il manque bien entendu la baguette (que je recherche...)

PS 2 : depuis les photos, l'arme a été remise en état correct. En effet, l'ancien propriétaire à fait une tentative assé malheureuse de nettoyage, qui a laissé des traces et micro-rayures visibles sur ces photos.
Revenir en haut Aller en bas
masnadal
Major " C.d.M "
Major
avatar

Nombre de messages : 372
LOCALISATION : Arles et Aramon
COLLECTION : les sabres de cavalerie française du XIXème siècle à 1914

MessageSujet: 1822 TBis   Dim 26 Fév - 19:39:37

bonsoir,

effectivement, le système 1822 transformé inspire peu sur le web et c'est très injuste.

Personnellement, je l'aime bien ce 1822 Tbis et vous présente son frérot:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

1860 aussi, construit neuf lui aussi , et à St Etienne ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ils se sont sans doute croisés ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

la "baguette" est une simple tige metallique mais elle était là quand je l'ai trouvé alors, je la laisse ...
Revenir en haut Aller en bas
Leclerc
Sergent " C.d.M "
Sergent


Nombre de messages : 85
LOCALISATION : Bretagne
COLLECTION : WW2

MessageSujet: Re: Pistolet 1822T bis   Dim 26 Fév - 23:23:16

Bonsoir, belles armes, les avez vous essayées ?

A mon humble avis elles sont en état de tir.
Revenir en haut Aller en bas
masnadal
Major " C.d.M "
Major
avatar

Nombre de messages : 372
LOCALISATION : Arles et Aramon
COLLECTION : les sabres de cavalerie française du XIXème siècle à 1914

MessageSujet: Re: Pistolet 1822T bis   Dim 26 Fév - 23:30:37

oui... une fois... j'avais 12 ans ... et je n'ai jamais recommencé ... et j'ai donc encore mes deux mains !!!
Revenir en haut Aller en bas
Leclerc
Sergent " C.d.M "
Sergent


Nombre de messages : 85
LOCALISATION : Bretagne
COLLECTION : WW2

MessageSujet: Re: Pistolet 1822T bis   Lun 27 Fév - 23:54:15

Citation :
oui... une fois... j'avais 12 ans ... et je n'ai jamais recommencé ... et j'ai donc encore mes deux mains !!!

Mmmm avec quel poudre à cet âge ? de la récup de cartouches de chasse ?

Vu la pression exercée par la poudre noire, un adulte ne prend pas de risques quant à l'éventuelle secousse....
Revenir en haut Aller en bas
masnadal
Major " C.d.M "
Major
avatar

Nombre de messages : 372
LOCALISATION : Arles et Aramon
COLLECTION : les sabres de cavalerie française du XIXème siècle à 1914

MessageSujet: Re: Pistolet 1822T bis   Mer 29 Fév - 22:56:45

cela ne fut pas un drame mais avec l'âge, aujourd'hui, j'en ai des sueurs.

Mon grand père fabriquait ses cartouches de chasse lui même comme beaucoup de sa génération. Je n'ai pas eu le plaisir de le connaitre mais ses souvenirs demeuraient dans la maison de famille ardéchoise.

Comme mes parents devaient (comme il se doit quand on est en vacances) visiter une vieille tante au menton qui piquait (on en a tous eu de ce type là, vous savez donc de quoi je parle) et j'avais négocié d'être dispensé du pèlerinage ...
Seul à la maison et pas un voisin à moins de 300 mètres. J'ai pris le pistolet sur la cheminée, j'ai mis une dose quelconque de poudre noire (je suppose mais en tous cas conditionnée dans une bouteille métallique plate peinte couleur ivoire et fermant avec un bouchon en liège). La bourre de calibre 16 étant trop petite, j'ai utilisé un morceau de drap avec la bourre dedans plus une demi douzaine de chevrotines.
Pour l'amorce, j'ai utilisé une amorce calibre 16 qui étaient très larges et qui se posait correctement sur la cheminée.
Sur de moi, je me suis posé face à une porte de grange pourrie destinée à la cheminée... et PAN !!! fumée acre et massive, détonation de canon et vibration (je n'ai pas souvenir d'un réel recul) terrible. Du coup, j'ai lâché le pistolet et je suis parti en courant (innocence et inconscience de la jeunesse)...

Au résultat, toutes les balles avaient traversé la porte, certes fortement dégradée.

On est bête quand on est gosse !!! je pense que la dose de poudre était légère et l'étanchéité très imparfaite. Ca a sauvé ma main sans doute !
Revenir en haut Aller en bas
CESABC
Lieutenant-Colonel " C.d.M "
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 1565
COLLECTION : France 1920 - 1940

MessageSujet: Re: Pistolet 1822T bis   Jeu 1 Mar - 6:37:16

OK, c'était de l'inconscience, à cet âge c'est normal ... mais je suis admiratif : à 12 ans je n'avais aucune notion de chargement par la bouche, je n'aurais jamais su faire tout ça! Faut dire que j'étais un garçon des villes (Paris ...), et que je ne connaissais la campagne que les WE quand on allait dans la maison de campagne familiale proche de Paris. Tout ce que je savais faire à l'époque était de tirer avec des cartouches "bosquettes" lorsque nous allions en province nous faire débaucher - et instruire ... - par nos cousins plus délurés ...
Donc, quand même, félicitations!
Vos parents ont-ils su ?

Cordialement,
Jean-Marc
Revenir en haut Aller en bas
meuse155
Lieutenant " C.d.M "
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 699
LOCALISATION : Dieppe
COLLECTION : Ligne Maginot

MessageSujet: Re: Pistolet 1822T bis   Jeu 1 Mar - 23:44:44

Bonsoir

Magnifiques armes présentées ici

Et de plus l'anecdote du "Tir" de "Masnadal" est des plus cocasses même si rétrospectivement on en tremble autant que lui

Dans les mêmes âges, je jouais avec mon cousin, dans la maison de mon oncle dans le Cantal avec la Sten qu'il avait ramené du Maquis et "planqué dans son sous sol, engageant le chargeur mais heureusemment sans appuyer sur la queue de détente...

Quand il nous a surpris ça a chauffé pour nos matricules respectifs

Merci pour cette présentation d'une bien belle arme

Amicalement

Patrice
Revenir en haut Aller en bas
 
Pistolet 1822T bis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compresseur ou pistolet à peinture?
» aerographie/ pistolet games test
» Pistolet à peinture
» colle chaude au pistolet à colle
» 9 - L'Homme au pistolet d'or - 1974

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria Français - Chasseurs de Mémoire - :: 
LES ARCHIVES DU FORUM
 :: VOS PIECES DE COLLECTION :: Armes (8ème Cat) & Baïonnettes
-
Sauter vers: