Le forum des passionnés de l'Armée Francaise, de son histoire, de ses uniformes et coiffures au cours des siècles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  tinypictinypic  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ...   Dim 16 Juil - 23:30:26

.


Dernière édition par Murphy92 le Jeu 21 Mai - 12:23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ...   Dim 16 Juil - 23:42:26

.


Dernière édition par Murphy92 le Jeu 21 Mai - 12:24:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ...   Mar 18 Juil - 8:22:02

salut murphy , si je ne m'abuse! il y a bien un telegraphiste du 8e génie sur le forum non?? zz

alors MP?
amicalement LS
Revenir en haut Aller en bas
Gilles ROLAND
Adjudant Chef " C.d.M "
Adjudant Chef
avatar

Nombre de messages : 248
LOCALISATION : Val de Marne
COLLECTION : Les tranchées

MessageSujet: Re: ...   Mar 18 Juil - 14:04:27

Bonjour,

Merci pour ces infos.
Il me semble que l’historique du 8e Génie est sur le site de Renaud Meunier (donné dans les liens par bca/bcp) Je ne peux pas vérifier, je suis au boulot et ce site est bloqué !

L’historique ne m’a rien apporté, mon grand-père devait faire partie de ces groupes détachés auprès des divisions. Je sais seulement que fin 16 début 17 il se trouvait au Sudel (Alsace) exactement au PD 14 (voir les photos sur mon site).

D’ailleurs si quelqu’un connaît la signification militaire du sigle PD, je suis preneur. Point défensif ?

Son livret militaire et sa fiche R consultée, après bien des difficultés, aux AD du Cantal, sont vierge de tous renseignements.

Cordialement

Gilles
Revenir en haut Aller en bas
http://actualites-grande-guerre.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ...   Mer 19 Juil - 18:06:22

bonsoir :D

un autre topic en rapport avec cette unité :
http://www.chasseurs-de-memoire.com/viewtopic.forum?t=245

dumoins pour le premier post.
pour PD, sans doute oui, Point Défensif, comme PA point d'Appui...à confirmer.
a+
coutach
Revenir en haut Aller en bas
LEVESQUE
Lieutenant " C.d.M "
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 617
LOCALISATION : Paris
COLLECTION : insignes des transmissions et compagnies antichar

MessageSujet: Re: ...   Dim 22 Avr - 22:26:07

Bonjour,
Vous pouvez également voir sur ce lien.
Cordialement,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
LEVESQUE
Lieutenant " C.d.M "
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 617
LOCALISATION : Paris
COLLECTION : insignes des transmissions et compagnies antichar

MessageSujet: Re: ...   Dim 22 Avr - 22:27:05

Oups,
Je me suis trompé...
mais ça parle tout de même d'insignes...
Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
avz94
Capitaine " C.d.M "
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 809
LOCALISATION : Paris
COLLECTION : Insignes

MessageSujet: Re: ...   Ven 28 Déc - 18:48:51

Par une loi du 30 mars 1912, les unités de télégraphie militaire de métropole sont regroupées au sein d'un seul régiment qui prendra l'appellation de 8° Régiment du Génie le 1er janvier 1913. Sa principale mission consiste à préparer la mobilisation. Il se compose :
- d'une portion centrale à Tours;
- d'une compagnie radiotélégraphiste à Paris pour la mise en oeuvre de la station de la tour Eiffel;
- d'une compagnie radiotélégraphiste à Lyon pour la mise en oeuvre de la station de Doua;
- d'un bataillon à l'armée du Rhin, qui deviendra le 1er octobre 1921 le 42° Bataillon du Génie;
- d'un bataillon à Toul, qui prendra l'appelation de 48° Bataillon du Génie le 1er octobre 1921;
- de deux compagnies de marche à l'armée d'Orient, qui formeront le 1er mars 1921 le 43° Bataillon du Génie à Beyrouth;
- d'une compagnie de marche à l'armée du Levant.

A la mobolisation du 2 août 1914, le 8°RG forme de nombreuses compagnie et détachements télégraphistes. Au 25 novembre 1919 le 8° RG compte tant aux armées que sur le territoire 226 unités administratives. Un tel régiment se révèle très difficile à commander et à administrer. Aussi , il éclate en 1920. Il se compose alors de la portion centrale à Tours, d'une compagnie de Sapeurs Colombophiles à Montoire, des compagnies de Paris et de Lyon.

En 1924, le Régiment a deux nouveaux bataillons, l'un au Mont-Valérien et l'autre à Toulouse. En 1926, une compagnie de marche du 8° RG est envoyée au Levant jusqu'en 1928.

En 1930, la portion centrale, transférée à Versailles, compte deux bataillon (Versailles et Mont-Valérien), deux compagnies à Paris et un détachement colombophile à Montoire. Le 16 octobre 1937 le détachement colombophile quitte le 8° RG et se rattacheau 38° RG lors de sa création.

A la mobilisation du 6 septembre 1939, le 8° RG se transforme en dépôt de guerre. Devant l'avance allemande, le dépôt se replie sur La Châtre à partir du 13 juin 1940, puis Cubjac en Dordogne où il est dissous le 7 août 1940.
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
18ème Légion
Général, modérateur " C.d.M "
Général, modérateur
avatar

Nombre de messages : 3952
LOCALISATION : Sud-Ouest
COLLECTION : La gendarmerie

MessageSujet: Re: ...   Ven 28 Déc - 19:00:07

bonsoir avz94 afin de ne pas déroger aux us et coutumes du forum, peux-tu faire un petit détour par la rubrique "Bienvenues" afin de te présenter.

Cdlt Christian
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ...   Ven 28 Déc - 19:02:28

salut ,
en effet avec un petit bonjour et un minimum de formes ça passe mieux!
Joel
Revenir en haut Aller en bas
JODONNES
Major " C.d.M "
Major


Nombre de messages : 278
LOCALISATION : France
COLLECTION : insignes métal et tissu

MessageSujet: pour avz94   Sam 1 Mar - 17:14:54

bonjour
Faisant suite à ton intervention sur l'historique du 8e RG (sapeurs télégraphistes), il serait bien de citer la provenance de ta source. En l'occurence, il s'agit de l'ouvrage "HISTORIQUES ET INSIGNES DES TRANSMISSIONS3 1900-2005 par JEAN CLAUDE PRADIER édité par CFA.
Il existe peu d'ouvrage consacré aux formations des transmissions et sapeurs télégraphistes, alors autant le dire !
cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ...   Sam 1 Mar - 18:40:11

Bonjour,

Jodonnes a tout à fait raison avz94.

Citer vos sources conformément aux règles de bon fonctionnement du forum, dès lors que l'écrit ou la photo n'est pas de vous ou ne vous appartient pas. Ce n'est pas vraiment la première fois que vous ne vous conformez pas à ce point de notre règlement.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
avz94
Capitaine " C.d.M "
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 809
LOCALISATION : Paris
COLLECTION : Insignes

MessageSujet: Re: ...   Dim 2 Mar - 17:30:00

Bonjour,

voici un autre historique du 8° R.G. (source : 8° R.T. historique du Régiment).

"En 1875, l'administration des postes et télégraphes est chargée de la mise sur pied à la mobilisation, des unités de télégraphie militaire. Toutefois, il faut bien constater que les personnels sont pas suffisamment qualifiés. Il est donc nécessaire de dispenser une instruction très pratique en milieu militaire. Ainsi, naît une école de télégraphie militaire qui s'installera au Mont-Valérien (site choisi pour les capacité offertes en télégraphie optique).

En 1888, une direction de la télégraphie militaire est installée aux Invalides, avec un dépôt central de la télégraphie militaire (1890). Dès ce moment, le mouvement s'accélère et le Ministre de la Guerre crée, en 1899, l'Ecole de Télégraphie Militaire du Mont-Valérien, pour la métropole, et une section spéciale de l'Ecole du Génie en Afrique du Nord (le Lieutenant Ferrié, instructeur à Suresnes en 1895, devient commandant de l'Ecole en 1897).

Par une loi du 24 juillet 1900, l'Ecole est transformée en un bataillon de Sapeurs Télégraphistes à trois compagnie, qui relève du 5° Régiment du Génie de Versailles. Par décret du 21 juin 1901, le nouveau bataillon prend la dénomination de 24° Bataillon du Génie (il prend les moyens et personnels de l'Ecole). Il en est de même pour l'Algérie où est mis sur pied le 25° Bataillon mixte du 2° Génie d'Alger.

Rapidement, il s'agrandit et double de volume passant à 6 compagnies. En 1910, ce bataillon devient une unité formant corps à neuf compagnies, stationnées au Mont-Valérien et à Rueil. Desdétachement de ce bataillon participent, entre autres, à la campagne du Maroc.


Par une loi du 30 mars 1912, il passe à 12 compagnies, et devient le 1er janvier 1913 le 8° Régiment de Génie (Sapeur Télégraphistes) à 14, puis à 16 unités aux trois-quarts formées de télégraphistes, le dernier quart étant formé des radio-télégraphistes. Son premier chef de corps, le Colonel LINDER reçoit son drapeau des mains du président de la République, Raymond Poincaré, lors de la revue de Longchamp du 14 juillet 1913.

La principale mission du régiment est de préparer la mobilisation. En 1914, il est chargé de mettre sur pied un effectif d'environ sept mille hommes qui se répartit en soixante-treize détachements. Le régiment se transforme ensuite en un dépôt de guerre articulé en six compagnie puis il est trasféré à Angoulême le 1er septembre 1914. En 1918, l'effectif du régiment atteint cinquante cinq mille hommes, dont mille officiers.

Le détachement de la 38° D.I. sous les ordres des Lieutenant MERLIN, PICHERY, PAUWELS et SAMBUC, s'illustre tout particulièrement et obtient la croix de guerre avec palme (citation à l'ordre de l'armée) le 13 novembre 1917. Deux nouvelles citations, avec étoile de vermeil (citation à l'ordre du corps d'armée) et palme s'ajoutent le 19 avril 1918 et le 12 janvier 1919. Par une décision du 12 janvier 1919, ce détachement est autorisé à porter la fourragère aux couleurs de la croix de guerre.

Les sacrifices consentis par le régiment sont énormes. Les pertes sont de mille cinq cents tués et de six mille blessés. Le nombre de ceux qui ont au moins une citation individuelle est de quinze mille. Quatre-vingt-quatre unités ont fait l'objet d'une citation collective. A l'inscription MAROC 1907-1913, le drapeau ajoute les inscriptions FLANDRES 1915, VERDUN 1916, LA SOMME 1916 et LA MALMAISON 1917.

En juillet 1919, le régiment est transféré d'Angoulême à Tours. Après la démobilisation il s'articule en quatre bataillons et deux compagnies :

1er bataillon à l'armée du Rhin; 2° bataillon à Tours; 3° bataillon à l'armée d'Orient; 4° bataillon à Toul: compagnie SR 3 à Paris, dont la station de la tour Eiffel; compagnie radio SR 4 à Lyon.

Le 8° régiment du Génie donne naissance à de nouvelles formations de télégraphistes. Le 1er avril 1919, les unités du Maroc sont regroupées pour former le 33° bataillon qui devient le 41° Bataillon du Génie le 1er janvier 1921. Le 1er mai 1921, les compagnies de l'armée d'Orient donnent naissance au 43° Bataillon du Génie dont l'état-major est à Beyrouth. Le 1er octobre 1921, le 1er Bataillon devient le 42° Bataillon du Génie à Mayence et le 4° Bataillon de toul devient le 48° Bataillon du Génie.

Cet éclatement du 8° Régiment du Génie est compensé à tours, le 1er janvier 1922, par la création de deux nouveaus bataillons.

Le régiment est à nouveau réorganisé le 1er octobre 1923 :
l'état-major du régiment et 1er bataillon (six compagnies) à Tours; 2° bataillon (six compagnies) au mont-Valérien; 3° bataillon (quatre compagnies) à Toulouse.

Par DM du 25 septembre 1928, les détachements de Tours et de Toulouse sont regroupés à Versailles.

Au début de la guerre de 1939-1945, le 8° Régiment du Génie est transformé en dépôt de guerre. Devant l'avance allemande, le dépôt de guerre du 8° Régiment du Génie, sous les ordres du Colonel CHANCENOTTE, se replie à La Châtre, à partir du 13 juin 1940. Le transfert s'effectue à pied, y compris pour les officiers, dans des conditions très difficiles. Mais le dépôt de guerre reste peu de temps à La Châtre et gagne Cubjac (Dordogne). Un détachement réussit à gagner Montpellier. Le centre d'élevage colombophile 501 (qui fait partie du dépôt), commandé par le Lieutenant SECUWSMARINS, est dissous le 6 août 1940 à Montauban et le reste du dépôt est dissous le 7 août 1940 à Cubjac.

Le 1er juin 1942, l'arme des transmissions est créée. Le 9° Groupe de Transmissions reçoit la garde du drapeau du 8° Régiment du Génie. Stationné à Châteauroux, il est dissous par les Allemands le 29 novembre 1942 après l'invasion de la zone libre. Le 1er decembre 1942, son chef de corps, le Lieutenant-Colonel MICHAUD, réussit à sauver le drapeau. Il le remet au 2° Groupe de la Garde commandé par le Chef d'Escadron DANIEL, au cours d'une prise d'armes discrète, présidée par le Général BLASSELLE, adjoint au général commandant la 9° Division Militaire.

Le 1er avril 1946, le 818 Bataillon d'Ecoute et de Radiogoniométrie devient le 8° Bataillon de Transmissions. Il est désigné comme unité de traditions et reçoit la garde du drapeau du 8° Régiment du Génie.

Le 1er avril 1947, le 38° régiment de Transmissions est dissous pour donner naissance au 8° Régiment de Transmissions. Le 8 régiment de Transmissions reprend les traditions du 8° Régiment du Génie.

Cdt
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
 
...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria Français - Chasseurs de Mémoire - :: 
LES ARCHIVES DU FORUM
 :: VOS PIECES DE COLLECTION :: Insignes
-
Sauter vers: